Le grand boom du coworking en France

Le grand boom du coworking en France

Venu des Etats Unis voici 15 ans, le coworking se développe à vive allure en France. Un nouveau concept de travail qui profite à l’immobilier d’entreprise.

Les 5 leviers qui ont fait émerger le coworking

Ce n’est pas par pur hasard que le coworking déferle en France. Travailler ensemble, dans des espaces regroupant salariés, travailleurs indépendants, start-up, dans des lieux partagés et collaboratifs mais aussi des espaces privés, demandait la conjonction de plusieurs facteurs. Le moment actuel correspond à la conjugaison de plusieurs tendances qui émergent dans les méthodes de travail, dans les relations entre managers et salariés, dans le bien-être au travail… Selon une étude réalisée par Cushman & Wakefield, 5 facteurs ont permis l’essor du coworking :

  1. La progression des nouvelles technologies permettant de travailler à distance.
  2. L’émergence du nomadisme, des nouveaux modes de travail et de management.
  3. Le développement des services du commerce et de la restauration.
  4. La prise de conscience du bien-être au travail sur la productivité des salariés.
  5. L’essor de la Net economy et des travailleurs indépendants.

Le coworking, un succès en France et partout dans le monde

Les diverses études menées par les conseils en immobilier d’entreprise d’envergure internationale, Colliers International, CBRE, Cushman & Wakefield, JLL, Knight Frank ou Savills, font état de cette croissance fulgurante des sites, dans le monde et en France. Les chiffres suivants l’illustrent :

  • 14 000 espaces dans le monde, soit une progression X 10 depuis 2012.
  • 1,2 million de coworkers dans le monde, + 41 % entre 2017/2018.
  • 700 espaces de coworking en France dont 250 en Île-de-France.
coworking_expansion_fevrier2019
L'Île-de-France, gros bassin d'emplois, profite de la mode du coworking. ©Knight Frank

Le coworking cartonne à Paris et s’étend vers le centre-est

Selon l’étude Cushman & Wakefield, la localisation des espaces de coworking répond à plusieurs critères stratégiques : des lieux densément peuplés, centraux et concentrés en entreprises et en population active. Les secteurs Quartier Central des Affaires et Centre-Ouest se retrouvent en tête des foyers économiques de la capitale et concentrent le plus grand nombre d’implantations  des entreprises. Mais Paris Centre-Est ( 3,4, 10,11)  attirent de plus en plus une clientèle jeune et active, proche des start-ups et autres incubateurs, sans compter des loyers inférieurs à ceux du QCA sur les loyers de seconde main (390 €/m²/an vs 550 €/m²/an).

coworking_localisation_Paris_fevrier2019
Les centres de coworking se tournent vers l'Est de Paris. © Cushman & Wakefield

Les métropoles, centres névralgiques du coworking

Avec plus de 700 implantations en France, les entreprises de coworking privilégient les métropoles densément peuplées et foyers d’une forte activité tertiaire. Sans grande surprise, l’Ile de France, avec 11,5 millions d’habitants et 56 millions de m² de bureaux, concentre à elle seule, près de 30 % des espaces de coworking en France. Lyon et Bordeaux avec près de 6 millions et 1 million d’habitants respectivement, concentrent près de 10 % des espaces de coworking. Les grandes métropoles régionales comme Lille, Montpellier, Nantes, Rennes, Toulouse présentent un dynamisme économique soutenu. Elles sont un terrain favorable au développement des entreprises de coworking concentrant un grand nombre de start-ups. Le taux de population âgée de 25 à 54 ans y est élevé, à près de 90 % en région.

Le point clé à retenir

700 espaces de coworking en France