Vous voulez ouvrir une agence immobilière ? Comment faire ?

Plusieurs étapes doivent être franchies avant d'ouvrir votre agence. © Laurène Bourdais/Photononstop
partage(s)

Le métier d’agent immobilier est une activité passionnante mais qui nécessite d’effectuer plusieurs démarches. Mais quelles sont les étapes incontournables pour ouvrir une agence immobilière ?

Agence immobilière : les étapes clés pour être à votre compte

Vous avez toujours rêvé d'ouvrir votre propre agence immobilière mais vous ne savez pas comment faire ? Vous souhaitez connaître les différenctes démarches à effectuer ? Nous vous expliquons comment créer votre propre agence en 5 points clés.

  1. Obtenez la carte professionnelle.
  2. Justifiez vos expériences.
  3. Entamez des démarches juridiques et administratives.
  4. Choisissez entre le statut indépendant ou franchisé.
  5. Présentez des garanties financières.

1. Obtenez la carte professionnelle d'agent immobilier

Si vous souhaitez ouvrir une agence immobilière, vous allez vous retrouver dans l’obligation d’obtenir une carte professionnelle qui vous permettra de pratiquer le métier d’agent immobilier, quelle que soit la façon dont vous allez l'exercer. Pour obtenir cette carte professionnelle, vous allez devoir vous tourner vers la Chambre de Commerce et d’Industrie dont dépend votre lieu de résidence, ou dans celle dans laquelle vous allez ouvrir votre agence immobilière. Vous allez donc formuler votre demande, à l’aide d’un formulaire CERFA n°15312*01 que vous allez devoir remplir dûment, mais également en fournissant certaines pièces justificatives qui compléteront le dossier. Cette carte vous coûte 120 € et présente une durée de validité de 3 ans. De même, vous devrez préciser la nature de vos activités et les mentions suivantes devront apparaître sur la carte professionnelle :

  • Les transactions sur immeubles et fonds de commerce.
  • Gestion immobilière.
  • Syndic de copropriété.
  • Marchand de listes.

Bon à savoir

Si vous souhaitez ouvrir une agence immobilière, vous devrez choisir de faire apparaître sur votre carte professionnelle la mention « transactions sur immeubles et fonds de commerce » ou « gestion immobilière », voire les deux. 

2. Justifiez de certaines compétences pour ouvrir votre agence

Vous devrez également justifier de certaines garanties financières et de l’assurance RCP, mais vous devrez aussi avoir les compétences requises, à savoir un diplôme d’études supérieures dans le domaine de l’immobilier. Il peut s’agir d’une expérience professionnelle de 3 à 10 ans selon le niveau de vos études et cette expérience devra être acquise auprès d’un professionnel titulaire de la carte professionnelle. Il faudra vous enregistrer auprès du Registre du Commerce et des Sociétés et respecter l’article 9 de la loi Hoguet qui stipule que vous ne devez pas être soumis à une interdiction ou une incapacité d’exercer.

3. Entamez des démarches juridiques et administratives

Une fois que vous avez obtenu votre carte professionnelle, vous devez impérativement effectuer certaines démarches administratives et juridiques pour pouvoir ouvrir votre agence immobilière :

  • Déclarer votre activité auprès de la préfecture.
  • Déposer vos statuts juridiques.
  • Effectuer l’ouverture d’un compte social ainsi que d’un compte séquestre.
  • Si vous avez choisi un statut juridique qui nécessite le dépôt d’un capital, déposez-le.
  • Vous procurer un livre de tenue des comptes.

4. Choisissez entre le statut indépendant ou franchisé

N’oubliez pas que vous devrez choisir entre l’ouverture d’une agence immobilière en tant qu’indépendant, ou bien rejoindre un réseau d’agences immobilières déjà établi et devenir franchisé. En tant qu’indépendant, vous serez entièrement libre et vous n’aurez pas de compte à rendre. En revanche, vous devrez construire votre réputation et cela peut prendre du temps. En tant que franchisé, vous bénéficierez de la notoriété et des outils de travail du réseau dont vous dépendrez, mais vous devrez reverser une partie de vos gains pour le compte de la franchise.

Bon à savoir

N’oubliez pas qu’il existe plusieurs statuts juridiques et que vous allez devoir choisir celui qui vous correspond le mieux. Vous pouvez, pour cela, vous faire aider par un avocat spécialisé dans le droit des sociétés. 

5. Présentez des garanties financières

En tant qu’agent immobilier, vous devez impérativement souscrire à certaines garanties et assurances, il s’agit d’ailleurs d’une obligation pour pouvoir obtenir votre carte professionnelle. La loi Hoguet stipule que toute personne qui souhaite travailler dans le domaine de l’immobilier doit souscrire à deux garanties :

  • L’assurance responsabilité civile professionnelle, qui vous protège en cas de risques financiers et qui vous couvre en cas de dommages corporels ou de dégâts matériels.
  • La garantie financière, qui sera obligatoire, si vous devez être amené(e) à manipuler des fonds ou des effets de valeurs pour le compte de votre client. Cette garantie financière doit toujours être égale aux sommes dont vous êtes redevable, en sachant que le seuil minimum est de 30 000 € durant les 2 premières années d’activité, et de 110 000 € par la suite.

Bon à savoir

Si vous exercez plusieurs activités telles que la gestion immobilière, les transactions, le syndic... Vous devez justifier d’un cautionnement pour chacune de ces activités.