L’attractivité du territoire francilien profite à l'immobilier de bureaux

L’attractivité du territoire francilien profite à l'immobilier de bureaux

Le dynamisme de la capitale et le futur Grand Paris en immobilier tertiaire mettent la région Île-de-France au rang des métropoles internationales. Les bonnes performances de l’immobilier de bureaux au premier semestre 2018 en attestent.

Le territoire francilien attire les grandes entreprises mondiales

Paris rivalise d’inventivité, d’énergie et de projets. Les concours « Réinventons Paris » ont montré des projets en cours et à venir plein d’originalité et mêlant bureaux, commerces, logements et équipements. Le Grand Paris aussi, avec ses nouvelles gares, améliore le transport mais aussi le confort avec des lieux connectés et des espaces de services. Il accélère le développement économique de la région. Dès lors, la région séduit sur fond de redressement de l’attractivité de la France depuis un an. Les entreprises internationales ne s’y trompent d’ailleurs pas, plusieurs grosses entreprises ayant annoncé, avec le Brexit, le déménagement ou la création d’emplois dans la capitale française.

1,3 million de m² de bureaux placés en 6 mois

Le dynamisme francilien se traduit directement sur le marché de l’immobilier de bureaux. Avec 1,3 million de m² placés au premier semestre, le volume des transactions progresse de 15 % sur un an. Et selon l’étude BNP Paribas Real Estate, le taux de vacance s’est considérablement réduit sur l’Île-de-France pour atteindre 5,6 % en moyenne. Pratiquement tous les secteurs de l’Île-de-France bénéficient de cette bonne performance :

  • Paris-QCA : avec 221 000 m² placés, le niveau est bien supérieur à la moyenne décennale (183 000 m²). Le taux de vacance tombe à 2,2 %. Les loyers progressent légèrement et les mesures d’accompagnement devraient se réduire.
  • 1ère couronne Sud : avec 100 000 m² placés, elle affiche une hausse de 104 % en un an et dépasse de très loin la moyenne décennale (56 000 m²). Le secteur Rive Gauche (5,6,7, 13, 14 et 15e arrondissements) reste pénalisé faute d’offre disponible. La livraison de la ligne 15 du Grand Paris Express va confirmer l’attractivité du secteur.
  • Paris Centre Est :  77 000 m² placés dans ces quartiers vivants et accessibles avec les transports en commun  (3,4,10,11,12,18,19 et 20e arrondissements).
  • Ouest de l’Île-de-France : si les marchés de Neuilly/Levallois et La Défense ont connu une baisse faute d’offre de grande qualité, à venir dans les prochains mois, le secteur Péri-Défense progresse rapidement. Les loyers aussi, notamment le long du RER A.

Bon à savoir

Dans les grandes transactions, au-delà de 5 000 m², soit 41 en 6 mois, le Flex Office progresse à vive allure, peu importe la localisation géographique et le secteur d’activité. Une tendance pour consommer moins de m² et rationnaliser les coûts mais surtout mieux consommer en termes de confort de travail et d’environnement.