Île-de-France : stabilité des mesures d’accompagnement à 20,7 % au 3e trimestre

Île-de-France : stabilité des mesures d’accompagnement à 20,7 % au 3e trimestre

En Île-de-France, les mesures d’accompagnement se stabilisent à un niveau moyen élevé, à 20,7 %, avec des disparités importantes selon le secteur et la surface des bureaux.

Les transactions locatives de bureaux en Île-de-France se stabilisent

Selon l’indicateur Immostat, le niveau moyen d’accompagnement des transactions locatives de bureaux de plus de 1 000 m², en Île-de-France, se stabilise au troisième trimestre 2018 à 20,7 % et pour la troisième fois depuis le début de l’année. Mais il augmente de 2,4 % pour les surfaces supérieures à 5 000 m², contre 1,5 % le trimestre précédent. Parallèlement, la durée ferme des transactions de plus de 5 000 m² s’allonge pour atteindre presque 9 ans et celle des surfaces de 1 000 à 5 000 m² se situe à 6 ans en légère progression également. L’engagement ferme explique en partie les mesures d’accompagnement.

Chiffres clés

  • 503 600 m² placés au second trimestre 2018 (-17 % vs T3 2017).
  • 1 873 700 m² placés en 9 mois (+6 % vs 2017).

Des écarts de taux d’accompagnement selon les secteurs

Comme le souligne l’indicateur Immostat, le taux moyen des mesures d’accompagnement varie d’un secteur de marché à l’autre, allant de 9,5 % dans Paris Nord-Est à 27, 4 % à La Défense. Au second trimestre 2018, le taux était respectivement de 9,9 % et de 28, 7 %. Paris Centre Ouest, hors QCA, affiche une diminution de près de 2 points des mesures d’accompagnement.

Bon à savoir

Le GIE Immostat calcule les mesures d’accompagnement sur les bureaux de plus de 1 000 m², prenant en compte les franchises, les participations aux travaux et les loyers progressifs.