Causeway Bay, à Hong Kong, est l’artère commerçante la plus chère du monde

Causeway Bay, à Hong Kong, est l’artère commerçante la plus chère du monde

Causeway Bay (Hong Kong) détrône la 5e Avenue de New York et New Bond Street, à Londres, reste la plus chère d’Europe. Paris grimpe d’une place pour se situer en 4e position.

Commerces : Hong Kong affiche les prix les plus élevés à 25 194  €/m²/an

L’étude « Main Streets Across The World », réalisée par Cushman & Wakefield, observe 446 des artères commerçantes les plus célèbres au monde et classe les plus chères d’entre elles par valeur locative dans 65 pays. Pour la première fois depuis 5 ans, Causeway Bay à Hong Kong affiche les prix les plus élevés à 25 194  €/m²/an, détrônant la 5e avenue de New York à 21 239 €/m²/an qui a subi une baisse notable des loyers en une année. Londres, à 16 559 €/m²/an ,figure en troisième position au niveau mondial mais en pool position au niveau européen. Les entreprises du luxe et du haut de gamme considèrent toujours la capitale britannique comme une destination commerciale de choix. Paris endosse la 4e place à 14 332 €/m²/an. En queue du TOP 10 des rues les plus chics et les plus chères, la Kholmarkt à Vienne, en Autriche, est à 4 860 €/m²/an.

TOP 10 des rues commerçantes les plus chères par pays (Cushman & Wakefield)

Artères Ville Pays Loyer
Causeway Bay  Hong Kong  Hong Kong  25 190 €/m²/an
Upper 5 th Avenue  New York  États-Unis  21 240 €/m²/an
New Bond Street  Londres  Royaume-Uni  16 460 €/m²/an
Avenue des Champs Élysées  Paris  France  14 335 €/m²/an
Via Montenapoleone  Milan  Italie  13 840 €/m²/an
Ginza  Tokyo  Japon  11 500 €/m²/an
Pitt Street Mall  Sydney  Australie   9 100 €/m²/an
Myeongdong  Séoul  Corée du Sud   8 500 €/m²/an
Bahnhofstrasse  Zurich  Suisse   8 060 €/m²/an
Kholmarkt  Vienne  Autriche   4 860 €/m²/an

Pression locative sur les Champs-Élysées et l’avenue Montaigne

En 2017, 100 millions de personnes ont déambulé sur les Champs-Élysées dont 30 millions de touristes. Selon Cushman & Wakefield, les loyers sur la « plus belle avenue du monde » évoluent à la hausse. Mais si le côté pair est toujours plus cher que le côté impair, 21 000 vs 12 000 €/m²/an, l’écart tend à s’amenuiser avec le retour des enseignes de luxe, sur le côté pair, porte d’entrée vers l’avenue Montaigne. Selon la toute dernière étude Savills, Paris est en tête du classement mondial de la hausse des loyers dans le commerce de luxe affichant, avenue Montaigne, 20 % de hausse en glissement annuel. À période comparable, les loyers dans Bond Street à Londres ont augmenté de 11 %.

Les Champs Élysées proposent une offre très diverse de commerces, bureaux, hôtels, cinémas qui montent en gamme. Cette vitrine internationale concentre d’ores et déjà des rendements au m² exceptionnels et va se métamorphoser en ambassadrice des nouvelles technologies »

Christian Dubois, responsable du département commerce France chez Cushman & Wakefield.