Trajet domicile-travail : quels impacts sur le salarié et sur l’entreprise ?

Trajet domicile-travail : quels impacts sur le salarié et sur l’entreprise ?

Le temps de trajet fait partie intégrante de la journée de travail des salariés parisiens. Un temps trop long impacte négativement le bien-être au travail et la productivité. Il peut même amener un collaborateur à quitter son job.

Un temps de trajet court favorise le bien-être au bureau

L’enquête réalisée par SFL pour la cinquième édition de son baromètre ParisWorkPlace pointe le doigt sur la relation entre le temps de trajet et le bien-être du salarié parisien dans son travail. Il s’avère, sans grande surprise, que plus la durée du trajet est courte, de l’ordre de moins de 40 mn entre le domicile et le travail, plus le degré de satisfaction de bien-être du salarié s’accroît.

bienetrebureau_workplace_SFL

Un trajet court se répercute sur la performance du salarié

Lorsque les salariés parisiens sont proches de leurs bureaux, ils réinvestissement une partie du temps gagné dans les transports sur leur lieu de travail. Ainsi, ceux qui ont moins de 40 mn de trajet restent en moyenne plus de 16 mn par jour au bureau : 8h 36 vs 8 h 20. Cette différence quotidienne de 16 mn représente 8 jours ouvrés de présence de plus sur un an, soit plus d’une semaine et demie de travail.

moinstempsbureau

Un faible temps de trajet fidélise les collaborateurs et la culture d’entreprise

50 % des salariés parisiens et franciliens effectuant un temps de transport de moins de 20 mn de trajet envisagent de rester plus de 5 ans dans l’entreprise contre le tiers seulement de ceux qui ont plus d’une heure de trajet. Confort de trajet certes mais aussi possibilité de profiter de moments de sociabilité après le travail avec des after works, une sortie…

moinsentreprise_workplace_SFL

 Pour Paris, la mobilité est un enjeu énorme. Par rapport à Londres, le salarié parisien gagne 18 mn par jour. Un avantage à tenir pour la capitale dans le contexte du Brexit »

Aude Grant, DGA Asset Management et Investissement SFL