Rechercher un article

On vous aide dans votre projet

Se faire livrer les achats de Noël au bureau : la nouvelle tendance

Se faire livrer les achats de Noël au bureau : la nouvelle tendance

Bien avant que la grève ne s’enlise, les salariés des grandes villes ont pris l’habitude de se faire livrer des colis au bureau. Noël amplifie le mouvement et les entreprises doivent s’organiser.

Se faire livrer les achats de Noël au bureau : la nouvelle tendance

La livraison de colis personnels au bureau ? La nouvelle tendance

Se faire livrer son repas de midi dans l’entreprise est devenu courant. Gain de temps et d’argent si la commande est faite de bonne heure le matin, donnant lieu à une bonification. Réceptionner des colis personnels s’est développé aussi sous l’impulsion du e-commerce. Une solution pratique qui évite d’attendre son colis le samedi matin, de faire la queue à la Poste, d’aller dans un point de collecte… Une étude Ifop réalisée pour BNP Paribas Real Estate auprès de 1400 salariés  révèle que 95 % des salariés travaillant dans des locaux physiques font des commandes sur internet dont 57 % au moins une fois par mois et parmi eux, 28 % se sont déjà faits livrés ces achats sur leur lieu de travail. Un chiffre qui augmente à 33 % pour les 18-24 ans, 35 % pour ceux qui résident en Île-de-France, 38 % pour les CSP + et jusqu’à 42 % pour ceux qui commandent une fois par semaine.

Bon à savoir

21 % des salariés prévoient de se faire livrer des colis personnels sur leur lieu de travail pour Noël, soit environ 5,3 millions de salariés. Parmi eux, ceux qui se font déjà livrer au bureau sont 60 %  à prévoir d’y recevoir leurs achats pour cette période de fêtes.

Un sujet de préoccupation pour les entreprises

Les attentes des salariés sont fortes. En effet, toujours selon ce sondage, 37 % des salariés tablent sur une amélioration de la politique/capacité de leur entreprise à réceptionner des colis personnels. Un chiffre qui grimpe à 60 % pour ceux qui pratiquent déjà la livraison au bureau. Certaines entreprises refusent toutefois de recevoir des colis : manque de réceptionniste ou d’accueil, risques de perte ou de vol…. Un refus que 30 % des salariés, se faisant livrer sur leur lieu de travail, outrepassent.

Csongor Csukas, président BNPRE Property Management France

La bonne gestion de la réception des colis personnels est un enjeu à la fois d’attractivité pour l’entreprise et de productivité pour le salarié. L’interdiction ne fait que générer des frustrations et le laisser-faire un risque en cas de perte ou de casse des colis réceptionnés par l’entreprise pour le compte des salariés ».

L’entreprise : un nouvel hub de logistique urbaine ?

Une retombée pour le moins inattendue vient de ce que la livraison sur le lieu de travail peut s’avérer une solution face aux problèmes de la logistique urbaine et du fameux « dernier kilomètre » dans un contexte où le nombre de colis livrés chaque jour dans les centres urbains explose. En effet, en 2018, La Poste a livré près de 50 000 colis par jour dans Paris ! Or, bien souvent, les transporteurs se heurtent à des portes fermées et des habitants absents nécessitant de repasser ce qui génère perte de temps, embouteillages, pollution…

Chiffres Clés

20 Mds €, le montant des dépenses en ligne pour Noël estimé par la Fédération e-commerce et vente à distance (Fevad).