Reprendre un commerce : 5 conseils indispensables pour réussir votre projet !

Reprendre un commerce : 5 conseils indispensables pour réussir votre projet !

Vous souhaitez reprendre un commerce ? Découvrez quelles sont les clés et les étapes à suivre pour une reprise d’activité réussie.

1. Etudiez l’emplacement du commerce

Si vous projetez de reprendre un commerce, commencez par étudier attentivement son lieu d’implantation. Jetez un coup d’œil dans la rue et le quartier, et observez les autres commerces afin de savoir si certains sont fermés ou si la majorité sont encore ouverts. Regardez si ces commerces sont nombreux, relevez quels genres de commerces sont les plus présents, si la rue est fréquentée, si le centre-ville est à proximité, etc. Vous pouvez également relever des indications telles que la nature piétonne ou non de la rue, le sens de circulation de la rue le cas échéant, les travaux qui ont lieu ou qui sont prévus à proximité, etc. Toutes ces indications vont vous permettre de savoir s’il s’agit d’un quartier dynamique, commerçant, et qui n’est pas marqué par les fermetures des commerces.

2. Penchez-vous sur la concurrence et sur la clientèle du commerce

Il est impératif d’étudier la concurrence avant de reprendre un commerce, en prenant en compte les commerces similaires dans votre zone d’attraction, mais également en étudiant les éventuelles ouvertures des centres commerciaux dans un périmètre de quelques kilomètres autour du commerce que vous allez reprendre. Vous pouvez également calculer le ratio du nombre des commerces similaires par rapport à la population dans votre zone d’attraction afin de vous donner un ordre d’idée, et comparer ainsi ce chiffre à celui que vous pourriez obtenir dans d’autres zones, ou encore à celui qu’obtiennent vos concurrents à d’autres endroits. N’oubliez pas qu’une clientèle suffisante est indispensable, ce qui signifie que vous devez connaître votre cœur de cible, vous demander si vous vous adressez à un public spécifique, si vous envisagez des opérations de communication, etc.

Conseil Agorabiz

Essayez de rassembler des informations au sujet du profil des clients du quartier où se situe le commerce que vous souhaitez reprendre, et étudiez ces profils pour savoir s’ils correspondent à votre cœur de cible, et s’ils sont assez nombreux.

3. Etudiez le chiffre d’affaires du commerce

Avant de reprendre un commerce, vous devez étudiez certains paramètres financiers concernant cette activité. Vous pouvez réaliser une évaluation comptable de l’entreprise que vous allez reprendre, en analysant le bilan comptable, de préférence avec l’aide d’un expert-comptable, car il s’agit d’une analyse pointue qui nécessite des connaissances. Mais vous devez également étudier le chiffre d’affaires et son évolution : est-il stabilisé ? si oui, depuis combien de temps ? progresse-t-il ? si oui, pensez-vous pouvoir poursuivre cette progression ? si le chiffre d’affaires est en baisse, pensez-vous détenir les clés et la stratégie pour le faire évoluer ?

4. Renseignez-vous au sujet des droits transmis ou non

La reprise d’un commerce fait l’objet d’un contrat, mais également de négociations qui ont lieu en amont. Vous devez donc discuter avec le cédant, et savoir s’il prévoit ou non de vous transmettre d’autres éléments que le simple titre d’occupation. Si vous vous apprêtez à reprendre un bail commercial, vérifiez les clauses qui peuvent entraîner des conditions particulières telles que des autorisations préalables de bailleur, une convocation du bailleur lors de la signature de l’acte de cession, une solidarité du cessionnaire au cédant pour le règlement des loyers, etc. Il est également possible que certains contrats tels que le contrat de travail, le contrat de bail commercial, les contrats d’assurances, etc, soient attachés au fonds de commerce, mais d’autres ne seront peut-être pas transmis, à moins que cela ne soit précisé dans l’acte de cession. Vous devez donc demander au cédant une liste des contrat transmis, afin d’étudier quels sont ceux que vous allez poursuivre ou non.

Bon à savoir

Le comportement du cédant est également un élément à prendre en compte car il témoigne de la bonne administration du commerce. Entretient-il de bonnes relations avec les employés et les clients ? A-t-il prévu de vous présenter aux clients afin que la transition se fasse dans des bonnes conditions ? 

5. Pensez à votre future stratégie et vos perspectives d’avenir

Il est indispensable de connaître les éventuels investissements à réaliser lors de la reprise. Vous aurez peut-être besoin d’investir dans du matériel complémentaire, d'embaucher de nouveaux employés. Demandez-vous donc quels seront les coûts de ces investissements, et établissez un budget afin de savoir si vous devrez vous tourner vers du matériel d’occasion ou en location. Enfin, vous devez penser d’ores et déjà à vos perspectives d’évolution en vous renseignant notamment sur les tendances du marché qui concerne votre activité. N’hésitez pas à vous rendre dans des salons ou des évènements consacrés à votre activité, et rapprochez-vous des syndicats de votre corps de métier.