Quelle est l’influence des Millennials sur l’achat en magasin ?

Quelle est l’influence des Millennials sur l’achat en magasin ?

Chaque consommateur achète différemment selon sa génération. Les Millennials conjuguent achat en ligne et en boutiques dès l’instant où celles-ci apportent une expérience.

Achat en magasins : à chaque génération sa consommation

On emploie de plus en plus les mots génération X, Z, Millennials… Mais que recouvrent-ils précisément ?

  • Génération Z : de 1995 à 2018. Ils disposent de la technologie Internet et des réseaux sociaux depuis qu’ils sont adolescents. Les réseaux sociaux constituent pour eux un process naturel de socialisation. Cette génération Z passe en moyenne 4 heures par jour sur les réseaux et préfèrent utiliser les applications pour traiter leurs problèmes.
  • Millennials : de 1989 aux années 2000. Ils attendent davantage de personnalisation et de customisation des produits et des services proposés et sont sensibles à la crédibilité qu’un nouveau produit viendra ajouter à leur profil sur les réseaux sociaux. Ils utilisent les technologies mobiles pour prendre leurs décisions.
  • Génération X : de 1960 au début des années 80. C’est un « petit » échantillon démographique coincé entre les Millennials et les Baby Boomers. Elle cherche à trouver dans une expérience shopping matérialisée, variété et facilité.
  • Baby Boomers : de 1946 à 1965. Cette génération née après guerre met avant tout en avant le service client avec un attachement aux marques et aux produits qu’ils apprécient.
Insee_population_répartition2018
Les générations Z et Millennials représentent 44 % de la population. © CETELEM

Les Millennials ne boudent pas les magasins physiques

L’Observatoire CETELEM de la Consommation 2018 révèle que les Millennials sont une forte majorité à aimer tous les types de magasins physiques à commencer par les grandes surfaces alimentaires (78 %) et les grands centres commerciaux (74 %). Ils consomment seulement différemment, en mêlant shopping plaisir et achat de nécessité, envies et besoins. Ce sentiment est partagé par la génération Z. Selon une enquête américaine, ils seraient encore 67 % à privilégier les examens physiques pour leurs achats et seulement 22 % à faire leur shopping en ligne. Enfin, toujours d’après l’Observatoire Cetelem qui a interrogé ces jeunes consommateurs sur l’avenir du commerce physique pour les 10 ans à venir, tous les jeunes s’accordent à dire que la révolution se fera essentiellement sur le tandem « expérientiel et technologique ».

Millénials centres commerciaux