Rechercher un article

Pour des bureaux plus humains, plus écolos et plus serviciels

Pour des bureaux plus humains, plus écolos et plus serviciels

La société se transforme et l’immobilier d’entreprise s’y adapte pour répondre à une demande des utilisateurs comme des investisseurs de concevoir des bâtiments intelligents mais humains, écologiques et dotés de services.

Pour des bureaux plus humains, plus écolos et  plus serviciels

Des espaces pour l’émergence d’intelligence collective et créative

Avec l’aide d’Immostat et des retours de terrain, les équipes de BNP Paribas Real Estate Transaction ont livré une analyse inédite des mutations en cours au sein des entreprises franciliennes. L’objectif des entreprises est de faire émerger des solutions inattendues et de favoriser la disruption. Cela se traduit par des architectures plus osées et inspirantes grâce à des façades innovantes, de grands volumes, des halls triple hauteur, des terrasses, des jardins suspendus…Les bailleurs investissent de plus en plus sur ces marqueurs d’innovation ou d’image. Ces espaces collectifs et créatifs favorisent la conception des idées nouvelles mais aussi leur fabrication. Par ailleurs, le télétravail, le nomadisme et le flex-office sont également une réponse à cette nouvelle stratégie de transformation.

Chiffres Clés

Le coworking représente 34 % de la demande placée supérieure à 1 000 m² de Paris intramuros et jusqu’à 42 % dans Paris QCA

Des bureaux écolos avec des lieux extérieurs de respiration 

La recherche et le besoin de nature s’exprime par une nouvelle façon de concevoir des immeubles pour les rendre plus intelligents et réversibles, avec le développement des constructions en bois qui favorise l’audace et la créativité architecturale et réduit de huit mois la durée de la construction, sans oublier l’absence de nuisances sonores sur le chantier. Les espaces extérieurs, en tant que lieux de respiration, sont propices aux nouveaux modes de travail plus agiles. En contribuant au bien-être des collaborateurs, ils améliorent la productivité et deviennent désormais un élément fondamental du cahier des charges des investisseurs.

Des immeubles avec une intelligence servicielle augmentée

Les services et applications facilitent la vie des utilisateurs au bureau via les nouvelles technologies. Là encore, c’est un moyen, pour l’entreprise, d’accroître son attractivité et sa marque employeur. Ces immeubles peuvent aussi compléter les offres de commerce de proximité en étant ouverts au public. C’est le cas, par exemple, du projet de reconstruction de PB 10 à La Défense avec une rue intérieure avec brasserie, drugstore et business center. Mais le point commun des nouveaux immeubles est la digitalisation des services. La multiplication des objets connectés ouvre la voie à une collecte importante d’informations sur la façon dont chacun utilise son immeuble, de l’exploitation des différents espaces comme le restaurant d’entreprise, les salles de réunion, les services proposés (conciergerie, covoiturage). Ces données permettent de mieux imaginer les immeubles dès leur conception jusqu’à leur exploitation en passant par leur commercialisation.

Bon à savoir

Les équipes Transactions de BNP Paribas Real Estate sont pourvues d’un algorithme exclusif qui identifie un cœur de cible précis pour chaque opération immobilière au travers d’une batterie d’indicateurs économiques comme une levée de fonds, une hausse du chiffre d’affaires ou des recrutements à venir couplés à la surface occupée, des effectifs… de l’utilisateur.