Rechercher un article

Où déjeunent les coworkers européens ?

Où déjeunent les coworkers européens ?

Salutaire la pause déjeuner pour se recharger mais aussi pour communiquer. Pourtant, selon le pays, elle se fait devant l’ordinateur, à la cafétéria… Seulement 20 % quittent le bureau.

Où déjeunent les coworkers européens ?

Déjeuner au travail : une pratique tendance en coworking

Une belle terrasse, une cafétéria agréable, des offres de déjeuners séduisantes livrées au bureau, aux saveurs de tous les pays du monde, déclinées bio, veggie ou sans gluten, avec réduction dès l’instant où la commande se fait avant 11 h 30, des points de fidélisation, des plats frais proposés à l’avance et livrés sur demande… Plutôt que de déjeuner dans un bistrot du coin où il est difficile de décrocher une table et de payer un prix parfois délirant, notamment dans le quartier central des affaires de chaque capitale européenne, jeunes et moins jeunes préfèrent se restaurer sur place. Déjeuner en solo tranquille pour se relaxer en regardant une série sur son ordinateur, en profiter pour régler des affaires personnelles ou continuer à travailler, jouer en réseau, discuter dans un espace de coworking pour échanger avec d’autres salariés issus d’entreprises différentes… Toutes ces possibilités existent et cohabitent dans un même immeuble de bureaux.

71 % des occupants de bureaux flexibles déjeunent sur place

L’étude « What Coworkers Want », réalisée par Savills, révèle que 71 % des occupants de bureaux flexibles ne quittent pas leur bureau à l’heure du déjeuner : 20 % restent à leur poste de travail, 25 % vont dans une salle de pause, 20 % vont à la cafétéria…   Du côté des lieux, prenant en compte 11 pays européens, cette même étude montre que c’est au Royaume-Uni que les coworkers passent le plus de temps de leur pause-repas à leur poste de travail, (42 %). À l’opposé, c’est en Suède, que cette pause est la plus faible, à 14 %. En France, où cette pause est « sacrosainte », 30 % des coworkers restent à leur bureau. Savills souligne toutefois que ces espaces de pause ou de déjeuner ont été plébiscités pour communiquer entre coworkers.