Les tours Hermitage Plaza prêtes pour 2024 ?

Les tours Hermitage Plaza prêtes pour 2024 ?

Le Conseil d’État vient de rejeter les derniers recours contre les permis de construire du projet Hermitage Plaza. Un souci en moins pour être prêt pour les JO de 2024.

Tours Hermitage Plaza : un projet à rebondissements sur Courbevoie

Plus de 10 ans après la signature du projet, l’opération menée par Emin Iskenderov, président du groupe Hermitage, avec le concours de l’architecte mondialement connu Sir Norman Foster, a rencontré de nombreuses embûches judiciaires, à commencer par celle de l’association de riverains Vivre à La Défense et même si, encore actuellement, une dizaine d’habitants, sur 250, refusent de quitter leur logement voué à la démolition. Une des dernières vient d’être levée avec la décision du Conseil d’Etat, en juillet dernier, de rejeter les pourvois formés par les sociétés Allianz et Axa sur des permis de construire. Un souci en moins pour être prêt pour les JO de 2024. Selon diverses sources, le projet Hermitage avoisinerait les 3 Mds €. Une somme considérable dont le tour de table financier devrait être présenté prochainement par le groupe Hermitage.

Des tours alliant bureaux et logements à La Défense

Dessinées par Sir Norman Foster, les tours Hermitage Plaza vont culminer à 320 m, légèrement en-dessous de la hauteur de la Tour Eiffel. Le projet associe près de 500 appartements, un hôtel de luxe 5*, un restaurant panoramique, un centre de thalasso également panoramique mais aussi 35 000 m² de bureaux flexibles, des équipements culturels dont un auditorium, une galerie d’Art. Les tours s’élèveront sur un socle, aménagé en place publique, avec des commerces, des restaurants et des cafés.

Tours Hermitage Plaza, un projet ambitieux