Rechercher un article

Les centres commerciaux et les retail parks se portent bien en France

Les centres commerciaux et les retail parks se portent bien en France

Le retour de la confiance des ménages français, au premier semestre 2019, dope le commerce et profite surtout aux équipements de périphérie.

Les centres commerciaux et les retail parks se portent bien en France

Des indicateurs favorables pour les centres commerciaux

La stabilité des fondamentaux économiques et les perspectives de croissance ont redonné le moral aux Français qui ont alors renoué avec la consommation. Selon l’Insee, la croissance est estimée à + 1,3 % pour 2019 contre 0,9 % en 2018. La hausse du pouvoir d’achat libéré par le gouvernement lors de la crise des gilets jaunes a alimenté l’épargne mais aussi le secteur du commerce de détail dont les ventes ont augmenté de + 1, 4 % entre janvier et mai 2019. Mais ce sont les centres commerciaux et les retail parks qui ont été les principaux bénéficiaires de cette embellie. En effet, le commerce de centre-ville affiche toujours une tendance négative.

Extensions et rénovations dominent les activités en périphérie

Selon l’étude Cushman & Wakefield, les retail parks et parcs d’activités périphériques concentrent la majorité des inaugurations prévues cette année avec une part d’extensions et de rénovations en hausse par rapport aux dernières années (17 % en 2019 vs 10 % en 2018). Les centres commerciaux enregistrent le même phénomène : la part des extensions et des rénovations concerne 70 % des surfaces à inaugurer cette année, part qui est très supérieure à la moyenne des cinq dernières années (45 %).

Christian Dubois, chef du service Retail France chez Cushman & Wakefield

« Les rénovations et extensions des jumbos historiques consolident leur attractivité tandis que plusieurs sites de galeries traditionnelles s’interrogent sur l’avenir de leur locomotive alimentaire. Les dernières réalisations font la part belle à la singularité et à la spécificité de chaque pôle commercial, avec des enseignes et des concepts sans cesse renouvelés ».

Baisse de l’investissement dans le commerce au 1er semestre 2019

Au premier semestre 2019, le volume investi en immobilier commercial s’élève à 4 Mds €. Un résultat qui marque un recul significatif, de 27 % par rapport à 2018 tout en dépassant le premier semestre 2017.  Dans le montant total de l’immobilier d’entreprise, l’actif commerce représente 12 %. Les perspectives actuelles de rentabilité semblent propices à une dynamisation de l’activité transactionnelle au second semestre sur tous les types d’actifs commerciaux, soutenue par des marqueurs conjoncturels encourageants.