Les centres commerciaux doivent s’adapter aux attentes des consommateurs

Les centres commerciaux doivent s’adapter aux attentes des consommateurs

L’Observatoire Société et Consommation livre une étude sur les attentes des consommateurs dans les centres commerciaux, les retail parks. Il en ressort que les besoins sont multiples mais ciblés. Explications.

4 profils de consommateurs d’espaces commerciaux

A la demande du Conseil National des Centres Commerciaux (CNCC), l’Observatoire Société et Consommation (ObSoCo) a enquêté auprès de 4 000 consommateurs sur leur rapport aux différentes catégories d’espaces commerciaux. L’étude, qui en découle, révèle une grande hétérogénéité dans les rapports que les Français entretiennent avec les différents espaces commerciaux. Quatre profils de consommateurs ressortent distinctement dont les 2/3 demeurent attachés à l’offre commerciale que constituent les centres commerciaux.

  • 1. Les exclusifs des centres commerciaux

Ils correspondent à 20 % des personnes interrogées, sont jeunes (18-24 ans) et apprécient les achats dans tous les types de centres commerciaux, ouverts ou fermés. En revanche, ils sont peu sensibles aux commerces de centre-ville ou aux marchés.

  • 2. Les adeptes des grands espaces commerciaux

Ils représentent 22 % du panel, sont jeunes et urbains (moins de 34 ans) et apprécient les grands centres commerciaux régionaux ainsi que les espaces commerciaux des métropoles régionales.

  • 3. Les adeptes des petits centres commerciaux de périphérie

Ils constituent 25 % de l’échantillon, sont plus âgés que la moyenne et plus ruraux et sont soumis à une forte contrainte financière. Ils préfèrent les petites surfaces de périphérie et les magasins installés en bordure d’axes routiers.

  • 4. Les amateurs des commerces de proximité

Ils sont 33 % de l’échantillon des consommateurs à privilégier les centres villes et les commerces de quartiers. Plus âgés que les groupes précédents, les plus de 55 ans y sont surreprésentés, ils sont culturellement et économiquement plutôt favorisés et ont des opinions défavorables à l’égard de la consommation.

Bon à savoir

Un espace commercial se définit comme un ensemble de magasins regroupés sur un même espace physique (centre-ville, commerces de quartiers, marché, retail parks, centres commerciaux).

Des consommateurs aussi bien « on line » et « off-line », mais exigeants

L’étude montre que les consommateurs, qui achètent le plus régulièrement en ligne et pratiquent l’e-commerce, sont également ceux qui dépensent le plus fréquemment dans les magasins. C’est même la clientèle qui a le plus augmenté sa fréquentation des espaces commerciaux depuis 3 ans. Mais ces consommateurs attendent des commerces physiques, un accès et une signalétique facile, des services renforcés et une offre commerciale diversifiée.

Allier shopping et plaisir dans les espaces commerciaux

Même dans la société de consommation, les acheteurs expriment, dans l’étude, le besoin d’avoir du plaisir lors de l’achat et attendent même une expérience améliorée et personnalisée dans le domaine de l’esthétique, de la responsabilité environnementale, du renouvellement accéléré de l’offre, de la communication personnalisée... Au-delà d’un simple lieu d’approvisionnement, le centre commercial devra devenir un « tiers-lieu » complémentaire des lieux de domicile et de travail.