Rechercher un article

Le 18e arrondissement de Paris se transforme avec 14 000 m² de bureaux neufs

Le 18e arrondissement de Paris se transforme avec 14 000 m² de bureaux neufs

La friche industrielle de la SNCF va être requalifiée pour donner lieu à un quartier mixte faisant la part belle aux bureaux et aux commerces.

Le 18e arrondissement de Paris se transforme avec 14 000 m² de bureaux neufs

Un tout nouveau quartier pour le 18e arrondissement de Paris

Dans le 18e, le point phare est Montmartre avec la place du Tertre et le Sacré Cœur, des lieux touristiques ponctués de magnifiques maisons dominant Paris. Du côté des bureaux, pas d’opérations emblématiques jusqu’alors pour ce quartier qui, hors secteur Abbesses-Junot-Lepic-Mairie, est souvent affublé de qualificatifs péjoratifs. Peu de grands groupes y élisent domicile sauf le Groupe SeLoger qui n’a pas hésité à investir les lieux voici quelques années au 60 rue Ordener sur 6 étages. Trop content de ce site doté d’une magnifique terrasse, le groupe s’est même agrandi de bureaux neufs. Une très belle anticipation du potentiel du secteur car, à toute proximité de SeLoger, au pied du métro Marcadet-Poissonniers, c’est tout un nouveau quartier qui va voir le jour sur une ancienne friche ferroviaire avec des logements, des bureaux, des commerces, des équipements publics, un parc d’un ha…

Nouvelle halle rue Ordener
Bureaux, commerces... pour une vie de quartier nouvelle. © Luxigon

Bureaux, halles et foodcourt flambant neufs

Les lauréats de l’opération, qui s’inscrit dans le schéma de transformation urbaine du secteur « Paris Nord Est Elargi », sont le groupe Emerige/Ogic avec l’architecte Christian Biecher et les paysagistes SLA, Espaces Ferroviaires étant l’aménageur, filiale d’aménagement urbain et de promotion de SNCF. Les lauréats proposent une offre diverse au niveau des bureaux et des commerces. Les bureaux vont occuper près de 14 000 m² et dans les Halles conservées, c’est un programme de Foodcourt d’environ 3 000 m² avec marché alimentaire, incubateur… ainsi qu’une dynamisation de la rue Ordener au niveau commercial.

Cette opération s’inscrit dans la dynamique de transformation des anciennes emprises ferroviaires de l’arrondissement et lui donnera une nouvelle attractivité avec de fortes ambitions environnementales tout en conservant le patrimoine industriel »

Jean-Louis Missika, adjoint à l’urbanisme à la mairie de Paris.