Consommer et se divertir, un double jeu pour les centres commerciaux

Consommer et se divertir, un double jeu pour les centres commerciaux

À l’heure où l’e-commerce s’impose comme un circuit incontournable de la distribution, le commerce physique reste plébiscité. Les centres commerciaux peuvent garder une belle place à condition de se réinventer et de concilier les commerces et les loisirs.

Le « Premium »,  un standard minimum pour un centre commercial

Pour un centre commercial, exister au bon endroit ne suffit plus. Selon une étude réalisée par Cushman et Wakefield, les lieux de commerce doivent évoluer pour proposer autre chose qu’un simple lieu physique d’achat et construire une véritable image marketing autour d’une architecture qualitative et d’une qualité de services, d’animation et d’accueil avec détaxe, conciergerie, livraison, voiturier, pass coupe file, espaces de détente dans des lounges VIP…

centre commercial Prado à Marseille
Canopée lumineuse, ambience chic et « high street » pour le nouveau centre Prado à Marseille. © Mingelprod

Le « Food & Beverage », un vecteur attractif indispensable

Longtemps considérée comme le parent pauvre de l’offre d’un centre commercial, la restauration connait aujourd’hui un essor sans précédent. Les français consacrent une part grandissante à la restauration extérieure et certaines émissions type Top Chef généralisent l’idée que la gastronomie est à la portée de tous. Des tendances qui n’ont pas échappé aux concepteurs de centres commerciaux. Les études montrent que la présence d’une offre de restauration en quantité suffisante et variée avec cuisine française et internationale augmente le temps de présence des visiteurs et alimente en flux l’offre shopping et par ricochet incite à la dépense.

centre commercial restauration
La qualité de l'offre des restaurants devient incontournable et contribue au flux des consommateurs. © Reinhard Schmidt/Sime/Forolia 

Loisirs à tous les étages

Historiquement limité à une offre cinématographique, le loisir au sein des centres commerciaux se structure avec une diversification des activités ludiques : murs d’escalade, tyrolienne, trampoline, patinoire, aires de jeux pour enfants… Le loisir devient de plus en plus une composante majeure pour la création de nouvelles expériences justifiant le déplacement du consommateur. À terme, le loisir dans les centres pourrait prendre la forme d’infrastructures sportives intégrées à la conception de nouveaux sites, de parcs d’attraction pour enfants mais aussi des terrains de jeux d’équipes (escape games, laser games ou salles de réalité virtuelle).

Digital Waves Cap3000 Saint laurent du var
Digital Waves, un écran immersif de 100 m²  à Cap 3000, à Saint-Laurent-du-Var. © Gérard Taride

Le centre commercial de demain veut satisfaire des envies plus que des besoins »

Christian Dubois, responsable du pôle commerce chez Cushman & Wakefield.