Choix de l'emplacement, public cible, concept... comment ouvrir une boîte de nuit ?

Choix de l'emplacement, public cible, concept... comment ouvrir une boîte de nuit ?

On compte quelques 2000 clubs et boîtes de nuit en France, et si le marché a connu quelques difficultés, il reste possible de se faire une place en se différenciant.

Vous souhaitez monter votre boîte de nuit ? Étudiez le marché !

Comme pour chaque projet de création d’une entreprise, commencez par analyser le plus finement possible le marché des clubs en France afin d’obtenir une meilleure visibilité sur le business dans lequel vous vous lancez. En France, le chiffre d’affaires moyen d'une discothèque s’élève à 440 000 €, mais les disparités sont importantes d’une région à l’autre. Notez que le marché est en recul, et que de nombreux établissements ferment leurs portes chaque année. Le chiffre d’affaires est en baisse constante depuis quelques années, notamment à cause de la crise économique qui a réduit le pouvoir d’achat des jeunes, l’entrée en vigueur de l’interdiction de fumer à l’intérieur, ainsi que l’arrivée de soirées et festivals en plein air, dans lesquels les jeunes se sentent plus libres. On compte cependant encore 2000 discothèques sur tout le territoire, et le chiffre d’affaires global se rapproche d’un milliard d’€. La législation autorisant ces établissements à ouvrir jusqu’à 7h du matin est un concept qui attire de nombreux fêtards.

Conseil Agorabiz

Choisissez bien votre statut juridique, car ce dernier conditionne la fiscalité de votre entreprise, affecte votre régime social et définit votre responsabilité.

Pensez à cibler votre clientèle pour mieux vous différencier

Dans les discothèques, 70 % des clients ont entre 16 et 25 ans, vous devrez donc bien cibler votre clientèle en prenant ces éléments en compte. En revanche, il est important de vous différencier afin d’attirer un public plus important, car la concurrence peut être rude d’une région à l’autre et la réputation d’une discothèque s’établit rapidement. Surveillez le public qui se rend dans les discothèques aux alentours, renseignez-vous sur ce que propose la concurrence et essayez de vous différencier pour vous faire une place, au risque de devoir partager votre clientèle. Vous pouvez par exemple proposer des boissons variées, des soirées à thèmes, des soirées orientées vers les étudiants/les jeunes actifs/les célibataires, des musiques spécifiques, et demandez-vous si vous souhaitez plutôt vous positionner en tant que discothèque pour le grand public ou si vous souhaitez ouvrir une discothèque plus chic et select, ce qui va également vous aider à fixer vos tarifs. Sachez qu’il n’y a pas de mauvaise stratégie, mais vous devez principalement trouver votre concept propre et vous y tenir afin de fidéliser la clientèle et vous forger une réputation. N’oubliez pas qu’il est possible de tirer profit du local en journée, en organisant par exemple des cours de danse, de chant, ou encore en l'utilisant en tant que galerie d’art ou comme bar de jour, etc.

Bon à savoir

Sachez que le bruit maximum autorisé dans une discothèque est de 105 décibels.

Attention à l’emplacement, un enjeu de taille pour ouvrir un club

L’un des principaux enjeux lorsque l’on veut ouvrir une discothèque, c’est de trouver à la fois le local et l’emplacement idéal. En effet, la surface devra dépendre du nombre de personnes que vous souhaitez accueillir, en sachant que la plupart des discothèques sont de taille moyenne et présentent une capacité d’accueil de 200 à 1000 personnes, mais prenez également en compte les installations et les services que vous voulez aménager. Si vous désirez que la discothèque soit découpée en plusieurs pièces, vous devrez trouver un local aménagé en conséquence. Demandez-vous si vous souhaitez que votre discothèque soit en périphérie d’une ville ou en plein centre-ville (les deux options ne vous permettront pas d’attirer les mêmes personnes). L’emplacement devra être également choisi en fonction des normes sonores que vous devrez respecter afin de ne pas vous attirer les foudres du voisinage.

Bon à savoir

Sachez que toutes les personnes proposant une consommation d’alcool doivent suivre une formation de 20 h minimum sur au moins 3 jours.

Évaluez les besoins de votre futur établissement

Pour ouvrir votre club, vous devez évaluer vos besoins matériels et humains pour le faire fonctionner. Tout d’abord, sachez que vous devrez obtenir une licence IV pour pouvoir vendre de l’alcool, ainsi qu’une autorisation de la part de la préfecture. Mais vous devrez également vous pencher sur les droits que vous devrez payer à la SACEM pour la diffusion des musiques, et vous déclarer auprès de la SPRE (Société civile pour la perception et la rémunération équitable). Vous allez devoir embaucher des personnes et estimer ce que ces embauches vous coûteront. Evaluez les frais des travaux d’aménagement, le matériel musical, les équipements pour le bar, le mobilier, l’aménagement sanitaire, les frais de vidéosurveillance, etc. N’oubliez pas de demander des devis et établissez un budget prévisionnel.

Bon à savoir

Concernant le personnel, prenez en compte le fait que le turn-over est important dans ce milieu et que vous devrez embaucher régulièrement de nouveaux employés.