Paris soutient les commerçants et les artisans

Paris soutient les commerçants et les artisans

Pour protéger les petits commerces et l’artisanat face aux enseignes internationales et à l’envolée des baux, la mairie de Paris prévoit d’acheter des locaux commerciaux et de les louer.

Les plans de soutien au petit commerce se succèdent mais les arrondissements de l’est ou du sud-ouest de la capitale, notamment, manquent encore de commerces de proximité ou restent trop axés sur une mono-activité comme le textile ou l’informatique. Par ailleurs, certains commerces en pied d’immeubles demeurent vides longtemps. Aussi, pour redynamiser les quartiers, la mairie de Paris sort un plan d’un nouveau type.

Chiffres clés

  • 62 000 commerces dans Paris.
  • 280 commerces pour 10 000 habitants.

La mairie veut réinjecter de la diversité commerciale au cœur de Paris

Un Contrat de Revitalisation Artisanale et Commerciale (CRC) va permettre à la ville de Paris de racheter ou d'aider à l’achat de 300 murs dans l’est et le sud-ouest pour y installer des commerçants. Ce coup de pouce à l’installation de petits commerces de proximité s’inscrit aussi dans la volonté de maintenir de la diversité commerciale face à la montée des enseignes internationales et à l’envolée des baux commerciaux dans les zones touristiques internationales. Par ailleurs, le changement de nature du commerce sera , dans certains quartiers, validé par la chambre de commerce et les élus d’arrondissements : ainsi une boucherie ne pourra pas devenir systématiquement un magasin de vêtements.

Le commerce, c’est du développement économique et de l’emploi mais aussi du paysage de la rue, du lien social et de l’attractivité à l’international ».

Olivia Polski, Adjointe chargée du commerce, de l’artisanat, des professions libérales et indépendantes.

La rédaction vous propose: