Les mises en chantier des locaux commerciaux progressent de 15 % au 2e trimestre 2017

Les mises en chantier des locaux commerciaux progressent de 15 % au 2e trimestre 2017
partage(s)

Déjà en hausse depuis plusieurs mois, la construction des locaux non résidentiels semble poursuivre sa dynamique en 2017. Le second trimestre sourit particulièrement aux commerces, avec des autorisations qui croissent de 19 %. 

Commerces : le nombre des mises en chantier en forte hausse

Selon les chiffres du ministère de la Cohésion des territoires, sur une année, de juillet 2016 à juin 2017, 38,3 millions de m² de locaux non résidentiels ont été autorisés à la construction et 24,5 millions ont été mis en chantier. Par rapport aux 12 mois précédents, les autorisations sont en forte hausse (+ 4,1 %) tandis que les mises en chantier progressent légèrement (+ 0,6 %). Du côté des autorisations, ce sont les entrepôts qui enregistrent la plus forte hausse (+ 20,7 %) suivis des locaux commerciaux (+ 15,3 %) et de l'artisanat (+ 12,4 %). A contrario, les exploitations agricoles ou forestières sont en forte baisse (- 10,6 %), alors que l'hébergement hôtelier est en léger recul (- 0,7 %). En ce qui concerne les mises en chantier, elles sont dynamiques pour les entrepôts (+ 18,7 %), les locaux industriels (+ 8,7 %) et l'artisanat (+ 0,9 %). En revanche, les autres secteurs reculent, en particulier les exploitations agricoles et forestières (- 6,7 %).

Graphique Locaux non résidentiels France 2017

Un 2e trimestre 2017 dynamique pour les locaux non résidentiels

Au cours du deuxième trimestre 2017, 9,6 millions de m² de locaux non résidentiels ont été autorisés et 6,2 millions ont été mis en chantier. Par rapport à la même période de l'année 2016, les autorisations croissent donc de 2,4 % et les mises en chantier de 2,3 %. Concernant les autorisations, les locaux commerciaux (+ 19,1 %) et l'artisanat (+ 12,3 %) sont très dynamiques, alors que les exploitations agricoles ou forestières (- 10,2 %) et les locaux industriels (- 4,7 %) sont en forte baisse. Pour les mises en chantier, au second trimestre, ce sont les entrepôts (+ 27,2 %) et l'hébergement hôtelier (+ 25,9 %) qui progressent le plus sensiblement. A l'opposé, les exploitations agricoles ou forestières, les commerces, ainsi que les bureaux, reculent tous, de respectivement 8,7 %, 7,2 % et 6,8 %.

Mises en chantier : l’Île-de-France cartonne

Pour les mises en chantier des locaux, les régions les plus dynamiques sur les 12 derniers mois sont l’Île-de-France, le Centre-Val-de-Loire, les Hauts-de-France et la Bourgogne-Franche Comté.