Les Champs-Elysées, l’avenue commerçante la plus chère d’Europe

A midi et désormais à minuit, la « plus belle avenue du monde » peut accueillir les touristes friands de boutiques de luxe dont les valeurs locatives restent les plus chères d'Europe. © Dutourdumonde
partage(s)

Les Champs-Elysées, à Paris, restent l’avenue commerçante la plus chère d’Europe et devancent New Bond Street à Londres. Elle se hisse au troisième rang dans le TOP Ten des 10 artères mondiales les plus onéreuses.

L’étude annuelle, « Main Streets Across the World », de Cuhsman & Wakefield montre que luxe et tourisme soutiennent le marché des rues commerçantes en Europe ou dans le monde.  La « plus belle avenue du monde », avec ses hordes de touristes et ses multiples boutiques de luxe en est la preuve. Et la possibilité de pouvoir ouvrir 7 jours sur 7 jusqu’à minuit ne peut que renforcer son attractivité.

Les Champs-Elysées, côté pair ou côté impair

Depuis toujours, le côté pair est le plus onéreux avec des valeurs prime  pouvant dépasser les 18 000 €/m²/an. Et l’arrivée récente des enseignes de luxe comme Tiffany & Co au n°62 et Tag Heuer au n°110 conforte la recherche des sociétés internationales de luxe sur ce trottoir.

Le côté impair, plus abordable, n’atteignait pas jusqu’alors, les 10 000 €/m²/an. Cependant, après le flagship Longchamp au n°77 et Dubail au n°71, la cote de ce trottoir a repris des couleurs et ses valeurs locatives ont parfois fortement progressé. Certains emplacements peuvent frôler les 15 000 €/m²/an.

L’écart entre le côté pair et impair se réduit à la faveur de quelques opérations significatives réalisées sur le côté impair. Mais l’arrivée sur les deux côtés de l’avenue d’enseignes internationales de luxe  confirme la montée en gamme des Champs-Elysées ».

Christian Dubois, directeur général de Cuhsman & Wakefield 

Top 5 des artères commerçantes les plus onéreuses d’Europe 

Si l‘avenue des Champs-Elysées affiche une relative stabilité des valeurs locatives sur un an, New Bond Street à Londres ou Via Montenapoleone à Milan ont enregistré une progression respective de 12 et 25 %. Les valeurs locatives, sont en moyenne, de l’ordre de :

  1. 13 255 €/m²/an les Champs Elysées (stable)
  2. 12 262 €/m²/an New Bond Street à Londres (+12%)
  3. 10 000 €/m²/an Via Montenapoleone à Milan (+25%)
  4. 8 643 €/m²/an Bahnhofstrasse à Zurich ( stable)
  5. 4 620 €/m²/an Kohlmarkt à Vienne (+4,1%)

Bon à savoir

Les artères les plus renommées sont aussi le théâtre privilégié d’ouverture de boutiques et de magasin en propre, permettant aux marques de mieux gérer leur distribution mais également d’optimiser leur communication et leur relation directe avec le consommateur.

La rédaction vous conseille: