Les centres commerciaux génèrent 27 % des dépenses commerciales en France

Les centres commerciaux génèrent 27 % des dépenses commerciales en France

Les Français ont dépensé 439 milliards d’euros dans les commerces, l’an dernier. Plus du quart des dépenses à la consommation est effectué dans les centres commerciaux. L’ouverture dominicale, dans certaines zones touristiques, devrait renforcer cette tendance.

Une étude réalisée par Savills, sur les centres commerciaux en France, en novembre 2015, et portant sur l’année 2014, confirme que ces centres sont recherchés par les acheteurs mais aussi par les investisseurs. Ce qui permet leur développement.

La France, dans le top 5 européen des dépenses à la consommation

Avec un niveau de dépenses à la consommation évalué à 439 milliards d’euros, la France se place au 5e rang du classement européen, derrière La Norvège, la Belgique, la Suède, le Danemark. Ce bon score s’explique par la forte demande (27 %) exprimée au travers des centres commerciaux qui se sont développés en province comme en région parisienne, voire dans Paris intramuros depuis cinq ans :

  • 746 centres commerciaux.
  • 15,8 millions de m².
  • 3 millions de visiteurs par an.

Chiffres clés

  • 439 milliards d’€ dépensés en 2014, soit 6,7 millions pour 1 000 habitants.
  • 27 % dépensés dans les centres commerciaux.
  • 746 centres commerciaux.

Les enseignes prédominantes des centres commerciaux

Selon les chiffres en immobilier commercial de la base de données Codata, les enseignes les plus présentes en France et selon la surface type sont :

  • Photomaton (10/ 20 m²).
  • Orange (150/200 m²).
  • Micromania (120 m²)
  • Camaïeu ( 200 m²).
  • SFR (90 m²).
  • Histoire d’Or (110 m²).
  • Yves Rocher (100/120 m²).
  • Bouygues Telecom (50/100 m²).
  • Celio (300 m²), Nocibé (250 m²), Armand Thierry (150 /500 m²).
  • Générale d’optique (200 m²).
  • Jules (200 m²).
  • Alain Afflelou (80 m²).

A quel prix se louent les boutiques des centres commerciaux ?

Toujours selon l’étude Savills, les valeurs locatives se maintiennent, notamment celles des boutiques «prime », où les enseignes les plus renommées sont prêtes à débourser des loyers élevés pour être dans les meilleurs emplacements des centres commerciaux affichant de belles performances de fréquentation.  Des valeurs « prime » qui évoluent pour des boutiques < 50 m² entre 500 et 1 800 €/m²/an :

  • 500/ 800 €/m²/an (petit centre).
  • 800/1 200 €/m² /an (centre moyen).
  • 1 200 / 1 800 €/m²/an  (centre régional).
  • 1 400/ 1 800 €/m²/an (centre super régional).
  • 1 700/ 2 100 €/m²/an et + (centre très performant de Paris ou Lyon).

Bon à savoir

Comme dans les bureaux, les locations dans les centres commerciaux font l’objet de mesures d’accompagnement se traduisant par des renégociations en cours de bail, la mise en place d’aménagements commerciaux avec franchise de travaux.

La rédaction vous conseille :