Les boutiques de luxe font recette en France

Les boutiques de luxe font recette en France

Alors que la grande consommation reste frileuse, le luxe se porte mieux que jamais en France. De nouvelles boutiques haut de gamme s’ouvrent sur les meilleures avenues, les plus installées s’agrandissent. 

Les chiffres de la consommation dans les boutiques de luxe sont excellents. Cette année, ce sont plus de 50 points de vente haut de gamme  qui pourraient être inaugurés en France contre 35 en 2014.

Paris mène le jeu dans les commerces de luxe

La capitale devrait concentrer 43 ouvertures de boutiques de luxe en 2015 sur les 53 prévues dans l’hexagone. Ces ouvertures concernent aussi bien le transfert de boutiques existantes comme celle d’Yves Saint-Laurent rue du faubourg Saint-Honoré ou de Mulberry rue Saint Honoré que l’agrandissement comme le nouveau flagship Richard Mille avenue Matignon ou la création comme Valentino rue des Archives.

  • Les rues Saint-Honoré et Faubourg Saint-Honoré attirent la Haute Couture détenue par les majors du luxe : Dior (LVMH), Alexander McQueen (Kering), Goossens (Chanel).
  • La rue de la Paix et la place Vendôme sont toujours axées sur la joaillerie. Au 7 rue de la Paix vient de s’ouvrir une boutique Piaget.
  • Les Champs Elysées renouent avec le luxe. Cartier vient d’y achever la rénovation de son flagship tandis que Dubail ouvre une boutique de 500 m².

A Cannes, la Croisette regorge de boutique haut de gamme

Après Paris, c’est à Cannes que se concentre le luxe. Festival et congrès internationaux font de la Croisette un feu d’artifice de boutiques de luxe. De grandes manœuvres y sont d’ailleurs en cours comme les extensions-rénovations opérées par Hermès aux numéros 15 et 52 ou l’inauguration d’un flagship Van Cleef & Arpels au n°17.

Prix des loyers des magasins : de 8 000 à 18 000 €/m²/an

Une étude réalisée par Cushman & Wakefield au second trimestre 2015 donne quelques valeurs locatives qui s’avèrent stables par rapport au premier trimestre :

  • 18 000 €/m²/an pour les Champs Elysées, trottoir pair.
  • 12 000 €/m²/an pour l’avenue Montaigne.
  • 12 000 €/m²/an pour la rue Saint-Honoré.
  • 8 000 €/m²/an pour la Croisette.

Bon à savoir

L’investissement a également le vent en poupe. Les investisseurs étrangers, notamment américains, achètent les murs de boutique. Les investisseurs institutionnels s’y mettent aussi comme Groupama qui a acquis le 7 Faubourg Saint-Honoré. Et les groupes de luxe s’y intéressent pour sécuriser leurs actifs sur des immeubles à emplacement privilégié..

La rédaction vous conseille :