Le volume placé en bureaux sur Orléans affiche une hausse de 34 %

Le volume placé en bureaux sur Orléans affiche une hausse de 34 %

Avec 30 600 m² de bureaux commercialisés, Orléans réalise une belle performance. La périphérie représente deux tiers du marché de l’agglomération orléanaise grâce à une offre qualitative. Dans le centre comme en périphérie, les loyers demeurent stables.

30 600 m² de bureaux commercialisés à Orléans, une belle performance

Le volume placé en bureaux sur Orléans affiche une hausse de 34 % par rapport à l’année précédente et s’élève à environ 30 600 m², soit un volume bien supérieur à la moyenne des cinq dernières années (27 420 m²). Mais la demande affiche des disparités. En centre-ville, faute d’offres qualitatives et de transactions en comptes propres, le marché a été divisé par deux en volume passant de 13 000 m² à 7 300 m². Ainsi, le marché tertiaire du centre-ville ne représente plus qu’un quart du marché global, avec une prépondérance de transactions inférieures à 250 m². À l’inverse, en périphérie, le marché a été multiplié par deux avec 23 300 m² commercialisés, avec notamment deux immeubles locatifs clés en main pour le compte de la Chambre de Commerce et d’Industrie (7 000 m² dans le Citevolia) et pour le compte d’Atos (5 500 m² à Olivet).

Des valeurs locatives des bureaux et des prix de vente stables

Pour la troisième année consécutive, les loyers des bureaux affichent une grande stabilité tant dans le centre qu’en périphérie. Les loyers sur les programmes à venir en périphérie pourraient s’établir entre 140 et 150 €/m²/an. Dans l’ancien, toujours en périphérie, certains loyers ne franchissent pas les 100 €/m²/an. Les prix de vente sont également stables et s’élèvent à 1 600 €/m²/an en centre-ville et 1 400 €/m²/an en périphérie.

Marché des bureaux à Orléans
Les loyers et les prix de vente restent stables dans le centre et en périphérie. © BNPRE