Zones touristiques internationales à Paris : quels impacts pour le commerce ?

Zones touristiques internationales à Paris : quels impacts pour le commerce ?
partage(s)

En ouvrant le dimanche, les commerces des zones touristiques internationales, à Paris, captent une large clientèle dotée d’un fort pouvoir d’achat. Ce mouvement va entrainer un accroissement de la demande locative de commerces et va aiguiser l’appétit des investisseurs internationaux.

Depuis le 26 septembre 2015, les commerces parisiens, situés dans les zones touristiques internationales définies par la loi Macron, peuvent ouvrir le dimanche et tard le soir. Moins de 4 mois après la promulgation du décret, il est trop tôt  pour avancer des éléments chiffrés. Mais, selon Knight Frank, ces ouvertures devraient se concrétiser par des impacts positifs liés à divers facteurs.

Paris retrouve une place internationale

Jusqu’alors, les étrangers faisaient un court séjour à Paris, migrant vers Londres le week-end pour y faire leur shopping. D’après les premiers ressentis, depuis l’ouverture dominicale, les fréquentations et les dépenses sont comparables à celles d’un samedi. Il ne s’agit pas pour autant d’un volume d’activités inchangé lissé sur 7 jours au lieu de 6 mais bel et bien d’une augmentation liée à la clientèle internationale.

Bon à savoir

Au centre commercial Beaugrenelle (15e), en 2014, 20 % du chiffre d’affaires a été réalisé par la clientèle internationale alors qu’en nombre de visiteurs, celle-ci représente 7 % de l’affluence. La dépense du client, hors Union Européenne, ayant recours à la détaxe, représente dix fois celle du client moyen parisien.

Une rentabilité accrue pour les commerces situés en zones touristiques

Pour les mètres carrés situés dans les zones touristiques internationales, l’augmentation du chiffre d’affaires va procurer mécaniquement une rentabilité accrue. La loi Macron est pour les investisseurs un signal fort dans la mesure où elle renforce l’attractivité de la capitale.

Les magasins peuvent ouvrir le dimanche et jusqu'à minuit dans 12 zones

Une valorisation des actifs commerciaux

Pour les investisseurs pas encore présents sur le marché parisien, l’ouverture le dimanche est un signal de libéralisation et de souplesse qui ne peut que les inciter à se positionner sur Paris. La demande locative devrait, par ailleurs, s’accentuer avec une possible augmentation des loyers et par ricochet une appréciation de la valeur des actifs placés dans ces sites privilégiés.

La rédaction vous conseille :