Ouvrir un magasin : Les clés pour créer votre commerce !

Ouvrir un magasin : Les clés pour créer votre commerce !

Pour réussir l’ouverture de votre commerce, vous devez choisir l’emplacement de façon stratégique, réaliser un business plan, prévoir les investissements indispensables au démarrage et effectuer les démarches juridiques selon votre profil.

1. Trouvez l’emplacement et le local idéal pour ouvrir votre commerce

L’emplacement de votre commerce nécessite de mettre en place une véritable stratégie, et il ne s’agit pas seulement de trouver les bons locaux. Selon le commerce que vous souhaitez ouvrir, celui-ci devra être plus ou moins visible mais quoi qu’il en soit, l’idéal serait qu’il soit implanté dans une rue et un quartier piétons, fréquentés par les clients potentiels. Vous devez étudier avec précision la fréquentation de la rue, les autres commerces implantés autour, la circulation des véhicules le cas échéant, etc. Vous devez choisir un local adapté à votre activité. La plupart nécessiteront des travaux et/ou des aménagements, mais vous devez évaluer le plus justement possible l’agencement et l’espace dont dispose le local afin de vous assurer qu’il est adapté à votre activité.

Conseil Agorabiz

L'une des clés de la réussite d'un commerce réside dans le fait de s'adapter à la demande des consommateurs et de l'anticiper, afin d'être le premier à proposer un produit ou un service.

2. Etudiez bien le marché sur lequel vous vous lancez

Chaque marché présente des tendances spécifiques, et les clients ne réagissent pas de la même façon lorsqu’ils consomment du pain, des produits alimentaires en tous genres ou lorsqu’ils achètent des vêtements. Chaque marché présente des spécificités propres que vous devez étudier, afin de comprendre le comportement de la clientèle et de vous adapter à cette demande. Vous devez cibler le type de clientèle qui sera la vôtre et faire en sorte de toujours élaborer des produits et innover en prenant toujours en compte votre cible de clientèle.

3. Elaborez un business plan détaillé, une étape clé !

Il est indispensable d’élaborer un business plan afin d’ordonner votre projet et de savoir où vous allez, et il sera même obligatoire si vous envisagez de contracter un emprunt ou de faire entrer des investisseurs au capital de votre société. Ce business plan consiste à réaliser une étude de marché qui doit mettre en évidence une demande forte pour les produits que vous allez proposer, ainsi que votre stratégie pour acquérir cette clientèle. Certains éléments devront donc apparaître dans votre business plan, à l’instar de l’emplacement du commerce, de votre positionnement en termes de gammes, de prix, de services annexes le cas échéant, ainsi que votre stratégie d’approvisionnement pour la gestion des stocks, et enfin votre stratégie de promotion, de fidélisation et de communication auprès des clients.

Bon à savoir

Pour réaliser un business plan, vous pouvez soit utiliser un logiciel de business plan en ligne, ou encore faire appel à un professionnel qui vous épaulera.

4. Pensez aux investissements que vous allez devoir faire

Il est presque impossible d’ouvrir un commerce sans effectuer des investissements. Vous allez obligatoirement acheter du matériel adapté à votre commerce, de l’ameublement, des accessoires. Mais vous devez également savoir combien de salariés vous allez devoir embaucher et quel budget vous allez pouvoir consacrer à leur salaire. Vous pouvez vous faire aider d’un expert-comptable pour effectuer tous ces calculs et calculer les salaires en tenant compte des charges inhérentes.

5. Penchez-vous sur les démarches juridiques à effectuer

Vous devrez choisir un statut juridique pour votre commerce, en tenant compte d’un certain nombre de paramètres :

  • Vous devez évaluer le montant des investissements que vous allez réaliser pour le démarrage.
  • Le nombre d’associés souhaitant s’investir dans le projet.
  • Vos ressources financières pour la première année suivant l’ouverture de votre commerce.
  • Le statut juridique a également des conséquences sur votre patrimoine personnel, votre responsabilité, vos cotisations sociales, etc.

Bon à savoir

Sachez que vous pouvez notamment faire appel à un avocat fiscaliste au moment d’effectuer les démarches de création de votre entreprise, il vous aidera à faire le meilleur choix en fonction de votre profil.