La gare du Nord, à Paris, s’ouvre aux commerces

Un des halls de la future gare du Nord avec boutiques et restaurants... © Gares et Connexion
partage(s)

L’Eurostar et le Thalys amène une fréquentation internationale, les trains nationaux, le métro et le RER une clientèle nationale. La gare du Nord, à Paris, est à l’étroit dans ses murs et démarre un ambitieux projet avec 25 000 m² de surfaces d’activités de commerces, de restauration…

La Gare du Nord, une gare parisienne en pleine expansion

Au même titre qu’un centre commercial, la gare va devenir un lieu très tendance, notamment dans les grandes villes. Les grandes gares parisiennes prennent ce virage. Après les gares Saint-Lazare, de Lyon ou la gare de l’Est, c’est au tour de la gare du Nord d’entreprendre une profonde rénovation pour devenir une gare « City Booster ». Une opération qui devenait urgente pour cette gare, la première au monde hors gares japonaises.

Chiffres clés

  • 4 pays desservis (Grande Bretagne, Belgique, Allemagne, Pays-Bas).
  • 2 100 trains par jour.
  • 80 000 m² de surfaces.
  • 700 000 voyageurs par jour hors trafic RATP.

Près de 25 000 m² de surfaces d’activités en chantier

Fluidifier le parcours voyageur, améliorer son confort avec un doublement de la surface du terminal Transmanche et la mise en place d’un duty free, renforcer les interconnexions et le lien avec la ville mais aussi positionner la gare comme une vitrine nationale et internationale de Paris sont les enjeux des travaux qui vont durer jusqu’en 2023. Pour faire émerger ce nouveau lieu de vie ouvert sur la ville, il va être créé 25 000 m² d’activités diverses comme les boutiques, les bars et les restaurants, un centre d’affaires, un espace de coworking, des espaces liées à la culture, aux spectacles…

Bon à savoir

L’ouverture d’une boutique dans une gare obéit à un processus particulier : répondre à des appels d’offres publics pour des concessions temporaires de 5 ou 10 ans et payer une redevance proportionnelle au chiffre d’affaires par m².