Comment ouvrir un commerce de bouche ?

Comment ouvrir un commerce de bouche ?
partage(s)

Les commerces de bouche sont particulièrement appréciés, et les artisans, tels que les boulangers et les bouchers, rencontrent un certain succès. Si vous souhaitez rejoindre le marché en ouvrant un commerce de bouche, sachez que vous allez devoir respecter certaines étapes.

Assurez-vous que vous avez les diplômes requis pour ouvrir votre commerce

Les commerces de bouche regroupent les artisans et les professionnels du domaine de l’alimentation qui exercent des métiers tels que boulanger, boucher, poissonnier, chocolatier/confiseur, pâtissier, ou encore traiteur. Et pour la plupart de ces métiers, sachez qu’un diplôme spécifique est requis pour être autorisé à ouvrir son commerce. Ainsi, s’il est possible de devenir traiteur sans diplôme spécifique, d’autres professions comme le métier de boucher, de boulanger ou de pâtissier ne sont accessibles qu’avec un diplôme spécifique, bien souvent un CAP ou un BEP. Ainsi, avant d’entamer vos démarches, assurez-vous que vous disposez des connaissances et des compétences exigées en la matière, sous peine de vous voir refuser l’ouverture de votre commerce.

Réalisez une étude de marché

Avant de vous lancer dans l’ouverture d’un commerce de bouche, vous devez réaliser une étude de marché. Cette étape est incontournable car elle va vous permettre de savoir si votre projet est commercialement réalisable. Vous allez donc réunir un maximum d’informations sur le secteur d’activité concerné, afin de connaître les éléments suivants :

  • Le secteur : vous devrez connaître la réglementation qui s’applique, la situation actuelle du marché, etc.
  • La demande : la clientèle que vise ce commerce, les besoins de la population, les préférences de la clientèle visée, etc.
  • L’offre : les produits déjà existants sur le marché, qui sont vos principaux concurrents, comment ils se portent, etc.

Bon à savoir

N’oubliez pas d’étudier tous les aspects financiers de votre projet en prenant en compte les charges fixes et variables, les besoins financiers au démarrage, les éléments vous permettant d’établir un compte de résultat prévisionnel, etc.

Choisissez un emplacement adapté pour votre commerce

Lorsque l’on souhaite ouvrir un commerce de bouche, il est indispensable de choisir l’emplacement avec soin. Ces commerces sont généralement appelés « commerces de proximité », ce qui implique que votre commerce devra être accessible et visible pour les habitants de la ville et du quartier. Vous aurez donc le choix d’installer votre commerce dans une ville dynamique où la demande est forte mais où le risque d’affronter une concurrence rude est plus élevé, ou de vous installer dans un lieu qui est en carence de commerces de proximité, ce qui vous permettra d’avoir moins affaire à la concurrence, mais au risque de manquer de clientèle. Notez d’ailleurs qu’au sein d’une même ville, les différents quartiers présentent parfois des disparités importantes.

Optez pour le statut juridique le plus adapté à votre situation

Vous allez devoir faire le choix d’un statut juridique, et ce choix devra être fait en tenant compte des spécificités de chaque statut, vous devrez donc vous pencher sur les différents enjeux :

  • La protection de votre patrimoine personne.
  • Votre régime social.
  • La fiscalité de votre entreprise.
  • Les démarches administratives inhérentes à ce statut.
  • La réglementation liée à votre activité.

Sachez qu’il est possible d’être accompagné lors de l’ouverture d’un commerce, et notamment au moment du choix du statut juridique, par exemple en faisant appel aux services d’un avocat fiscaliste.

Bon à savoir

Au moment de choisir votre local, assurez-vous que vous pourrez réaliser les aménagements que vous souhaitez, notamment s’il s’agit d’une location.

Penchez-vous sur le matériel et le personnel nécessaires

Chaque commerce de bouche nécessite des besoins matériels et humains spécifiques afin de travailler dans les meilleures conditions. Vous allez donc devoir envisager les différents travaux d’aménagement nécessaires, et évaluer le plus justement possible les machines et accessoires qui seront indispensables pour l’exercice de votre métier. Il est indispensable que vous puissiez évaluer également vos besoins en personnel : aurez-vous besoin de salariés ? combien seront-ils ? que vous coûteront ces embauches ?

Effectuez les démarches pour l’ouverture de votre commerce

Si vous êtes prêt(e) à ouvrir votre commerce de bouche, vous allez pouvoir entamer les démarches et concrétiser votre projet. Pour ce faire, sachez que vous pouvez faire appel à des structures d’accompagnement, en commençant par exemple par contacter la Chambre de commerce et d’industrie qui vous guidera et qui pourra vous accompagner, sans oublier les professionnels tels que les comptables ou avocats qui peuvent vous aider pour effectuer les démarches juridiques, comptables et fiscales. 

Bon à savoir

Les commerces de bouche doivent notamment répondre à des normes d’hygiène très strictes, pensez à vous renseigner à ce sujet.