Centres commerciaux : des valeurs locatives stables dans les grands centres

Centres commerciaux : des valeurs locatives stables dans les grands centres
partage(s)

Le mouvement des ouvertures des centres commerciaux reprend, donnant la part belle aux extensions. Mais ce sont dans les très grands centres que les valeurs locatives restent stables, elles s’amenuisent partout ailleurs.

L'activité des centres commerciaux repart doucement

La perspective des élections présidentielles a figé, voire gelé l’ouverture des centres commerciaux au premier semestre. Sur 1,4 million de m² attendus en 2017, 20 % seulement ont été lancés. C’est dire si l’activité devrait s’accélérer au second semestre. Cependant, selon l’étude Cushman & Wakefield, la majorité des inaugurations des centres commerciaux du premier trimestre 2017 porte sur des extensions d’actifs existants. À titre d’exemple, l’extension du centre commercial Val d’Europe (77) avec une trentaine de magasins supplémentaires dont les enseignes Nike, Uniclo et Primark.

Bon à savoir

Alors que la création des centres commerciaux  représentait 84 % de l’offre en 2015, elle ne représente plus que 50 % de l’offre en 2017. A l’inverse, les extensions et restructuration s’accentuent au fur et à mesure que le parc existant vieillit, passant de 15 % en 2015 à 49 % en 2017.

Une fréquentation et une activité en ascension douce

Selon les derniers indices publiés par le Conseil national des centres commerciaux (CNCC), le second semestre marque une activité contrastée, le mois de mai renouant avec les bonnes tendances du début de l’année. Un mouvement enregistré notamment sur les grandes surfaces intercommunales. Côté fréquentation, les chiffres montrent une amélioration en mai après un piètre mois d’avril. Mais ils restent bien loin de leur record de novembre 2016 (+ 4 %).

frequentation-centrescommerciaux

Des valeurs locatives stables dans les meilleurs centres

Malgré un tassement des chiffres d’affaires, les valeurs locatives maintiennent leur niveau dans les meilleurs centres sur un an selon Cushman & Wakefield. Mais elles baissent dès l’instant où les surfaces des centres s’avèrent moins importantes. Toujours selon cette même source, les grandes enseignes n’hésitent plus à faire pression sur les bailleurs en négociant des implantations groupées, généralisant ainsi la baisse des valeurs locatives pour les moyennes surfaces. Parmi les valeurs locatives prime/m²/an au premier semestre 2017 par rapport au premier semestre 2016 :

  • 1 500/1 700 € dans les centres super régionaux, stable en 2016.
  • 900/ 1 100 € dans les centres régionaux vs 1 000/ 1 200 € en 2016.
  • 550/700 € dans les grands centres vs 550/750 € en 2016.
  • 400/500€ dans les petits centres vs 400/600€ en 2016.

Bon à savoir

Les durées de commercialisation s’allongent, notamment dans les centres secondaires, fortement et souvent durablement impactés par la vacance.